La plume

de l'Hirondelle

Vague
Hirondelle

Nom d’une POMME !

« Une graine cachée dans le cœur d’une pomme est un verger invisible » Proverbe antique

En ce début d’automne, les étals des marchés révèlent avec plaisir la production généreuse de pommes charnues, ridées, jaunes, rouges, vertes qui réveillent l’envie d’en savourer une… Mais avez-vous réalisé, qu’en croquant une Reinette, une Canada, une Boskoop, une Golden ou encore l’une de ces nombreuses variétés locales peu connues, vous avalez toute l’histoire de l’humanité ?

Car derrière sa banalité apparente et sa forme simple se cache un édifice compliqué de mythes multiformes. La pomme est immédiatement associée au péché originel, même si aujourd’hui on sait que cette allégation est le résultat d’une mauvaise traduction. Le nom latin de l’arbre (malus) pouvant désigner aussi bien un arbre « mauvais » c’est-à-dire interdit, qu’un simple pommier. Pour autant, à peine Ève avait-elle croqué dans la pomme que les « pépins » commençaient !

Sans doute la pomme doit-elle aussi son goût divin au rôle qu’elle joue dans les plus belles histoires de la mythologie grecque. Aux noces de Thétis, Jupiter demanda à Pâris de choisir entre Minerve, Junon et Vénus à qui reviendrait la pomme destinée « à la plus belle ». Pâris ayant désigné Vénus, ces rivales incitèrent alors les Grecs à entrer en guerre contre les troyens. De là, la fameuse « pomme de discorde ».

Et dans le célèbre conte des frères Grimm, la pomme est le moyen choisi par la méchante reine pour tromper et empoisonner sa jeune et belle rivale : « Lorsque Blanche- Neige vit la paysanne mordre à belles dents dans sa part, elle ne résista pas à l’envie ».

Bref, qu’elle soit acidulée ou sucrée, la pomme est vénéneuse et tentatrice, symbole de luxure, de maléfice et de séduction.

Pourquoi la pomme serait-elle chargée de ces symboles si négatifs ? Nous aurait-on pris pour des poires ? Le temps n’est-il pas venu de célébrer la pomme ? Aurait-on oublié que la pomme d’or était aussi une représentation du globe terrestre, du soleil et symbolisait la sagesse et l’immortalité ? Que Les pommes ont longtemps servi à composer des remèdes pour cicatriser les plaies et que le nom «pommade» en porte le témoignage ?

Mais, surtout, la pomme est un des trésors de la nature à voir, goûter et apprécier à sa juste valeur : elle est par excellence le fruit de nos terroirs avec ses qualités gustatives, olfactives et esthétiques. Non, la pomme n’est pas un fruit défendu. Et elle est saine, excellente pour la santé.

Trois pommes ont changé le monde : celle croquée par Ève, celle tombée sur la tête de Newton et celle de Steve Jobs. Alors pourquoi ne pas continuer à la rendre immortelle en restant croqueurs de pommes en la protégeant et en cherchant à préserver toute la plénitude de ses saveurs d’origine ?

 

Article rédigé par Anne-Sophie Tournier, Présidente de L’HIRONDELLE
Les autres lettres