La plume

de l'Hirondelle

Vague
Hirondelle

Petite mythologie de l’EAU

« L’eau est l’organe du monde » Gaston Bachelard

Une banale goutte d’eau perle d’un robinet puis de l’eau jaillit à profusion… Comment oublier que cette eau saine et sûre, abondante et courante, fraîche et limpide a magistralement modifié notre «  civilisation matérielle », nos objets et nos intérieurs ?  Car derrière cette prouesse technique se cache une aventure ingéniériale complexe pour capter l’eau, la traiter, la distribuer avant qu’elle ne soit  bue et utilisée à domicile. L’eau puisée à une source ou à un fleuve va en effet être tamisée, dessablée, filtrée, désinfectée, stérilisée avec des procédés performants.

Notre société vénère l’eau non seulement pour son hygiène mais aussi pour son bien être. Parce ce qu’elle purifie, guérit, rajeunit, l’eau est symbole de régénération corporelle et spirituelle. Des bains rituels, des sources miraculeuses commémorent les vertus de l’eau dans le monde. Avec la vogue du thermalisme, des bains de mer, de la thalassothérapie pour apporter sérénité, santé et vitalité, notre société préfère éliminer les images inquiétantes de l’eau pour privilégier ses bienfaits, ses pouvoirs  fantasmatiques : elle est un élément bénéfique et mystérieux, fluide et sensuel qui nous relie intimement  au cosmos.

Source de vie, l’eau coule et porte en elle les semences de notre humanité pour illuminer notre vie féconde.

Les autres lettres