La plume

de l'Hirondelle

Vague
Hirondelle

Promenade SENSORIELLE chez soi

« Les jours n’ont pas la forme longue qui mènent vers des buts : la flèche, la route, la course de l’homme. Ils ont la forme ronde des choses éternelles » Jean Giono

Ces temps incertains mettent à nu la vulnérabilité de la condition humaine et rendent le quotidien pour beaucoup difficile. Alors, pourquoi ne pas essayer durant cette période bien longue de goûter aux plaisirs simples de la vie, écouter sa sensibilité et ouvrir la fenêtre de l’imaginaire ? Ils seront notre guide, notre source d’enseignement, notre force dans la réalisation de nos projets… à la maison.

Et oui, même confinés, « les jours sont comme des fruits ». Nous pouvons les manger voluptueusement, profiter de tout ce qu’ils contiennent : choisir la douceur avec soi-même, inventer sa journée — qu’elle soit professionnelle ou chômée — et accueillir les messages du silence, de la nature et du monde…

Ce qui émerge d’une longue nuit de sommeil réparateur prend vie et se met à chanter. Le soleil se lève, enveloppe de ses longs bras réconfortants l’espace intérieur et réchauffe le cœur. Les parfums du café aux accents chocolatés, les feuilles de thé fleuries, les fruits locaux de saison généreusement dressés sur la table attirent le sourire et aiguisent les papilles. Le murmure d’un moment apaisé s’esquisse. Survient le bruit de l’eau de la douche pour rafraîchir et purifier avec plaisir son corps, ponctué de tout un rituel personnel à chacun : savon, gel douche, mousse à raser, lotion, baume, lait sont comme des exhausteurs des trésors naturels de la nature. Ils rappellent les senteurs de la Provence, les pins sylvestres ou la mer et irriguent la journée d’une empreinte parfumée…

L’ouverture des fenêtres permet de contempler les hirondelles qui tournoient dans le ciel : elles égrainent leur message printanier en virevoltant avec rythme et légèreté. Leur petit cri donne l’idée d’un jaillissement spontané de joie. Ce spectacle unique réveille les conversations familiales jusqu’alors endormies. La vie est bien là et nous en faisons partie.

La journée s’étend sans objectif, sans calcul : un temps à soi pour travailler, réfléchir, écouter, échanger, contempler, se relaxer, lire, cuisiner, aimer, rêver… autrement. Les sons, les couleurs, les odeurs, les gestes et les saveurs nous pénètrent et restaurent d’une nouvelle manière notre relation au monde : c’est une vraie rencontre avec l’instant présent. L’émotion est là, disponible à se laisser instruire par nos découvertes fugaces, inattendues et fortifiantes. Derrière l’histoire que racontent l’animée visioconférence, la convivialité du repas, la délicieuse tranche de pain grillée, l’abeille au bord de la fenêtre, la beauté de l’arbre en fleurs, l’envoûtement d’une musique, la lecture passionnée d’un roman, le mystère des mots d’un poème, l’oublié stylo plume se forge un autre récit plus large et plus essentiel : celui du sens des choses de la vie et l’appel à l’intelligence du sensible. Mettre ses sens en éveil réapprend à être en harmonie avec soi et les autres. Les retrouvailles n’en auront que plus de sel et démultiplieront le plaisir de vivre ! « Carpe diem » !

Article rédigé par Anne-Sophie Tournier, Présidente de L’HIRONDELLE
Les autres lettres